• 022 994 21 80
  • Contact

Recherchez parmis nos 3300 produits


Séparateurs d'hydrocarbures PE > Spécial aire de lavage

Image Référence Débit (l/s) Capacité du dépotoir (litres) Nb de trou d'homme Ø du trou d'homme Prix unitaire Totaux
Séparateur d'hydrocarbures PE spécial aire de lavage avec dépotoir, filtre à coalescence et obturateur automatique - Débit 10 l/s GDHF510E 10 5000 2 800 8 011.00 CHF Prix total :
Séparateur d'hydrocarbures PE spécial aire de lavage avec dépotoir, filtre à coalescence et obturateur automatique - Débit 2 l/s YH1502RE 2 400 1 630 2 421.00 CHF Prix total :
Séparateur d'hydrocarbures PE spécial aire de lavage avec dépotoir, filtre à coalescence et obturateur automatique - Débit 3 l/s YH1703RE 3 1290 1 800 3 885.00 CHF Prix total :
Séparateur d'hydrocarbures PE spécial aire de lavage avec dépotoir, filtre à coalescence et obturateur automatique - Débit 4 l/s YH1604RE 4 1200 1 800 3 467.00 CHF Prix total :
Séparateur d'hydrocarbures PE spécial aire de lavage avec dépotoir, filtre à coalescence et obturateur automatique - Débit 6 l/s YH1506RE 6 1200 1 800 3 687.00 CHF Prix total :
Séparateur d'hydrocarbures PE spécial aire de lavage avec dépotoir, filtre à coalescence et obturateur automatique - Débit 8 l/s EH1508C 8 1900 2 800 5 351.00 CHF Prix total :

Schéma-Séparateur-hydrocarbures

Les séparateurs d’hydrocarbures permettent de piéger, par différence de densité, les hydrocarbures libres de densité 0,85 (liquides légers) présents dans les eaux de ruissellement.

Fonctionnement : 

Il est basé sur la différence de densité entre les éléments présents à l'intérieur du séparateur. Les liquides légers, de densité 0,85, remontent à la surface tandis que les matières lourdes, de densité 1, décantent au fond de l'appareil.

Recommandations : 

L’observation d’une corrélation entre le volume utile du compartiment séparateur et les performances épuratoires met en évidence, qu'en dessous de 90 secondes de temps de passage, le phénomène de re-largage des hydrocarbures augmente considérablement, surtout au cours des épisodes pluvieux Q10.

Le volume n'est plus suffisamment important pour :

  • Eviter un brassage des couches d'effluents décantées.
  • Retenir les hydrocarbures décantés,
  • Assurer une vitesse de passage inférieure à 0,09 m/s,
  • Eviter la création de courants préférentiels.

Le volume utile d'un appareil est son volume d'eau effectif (la quantité d'eau sous le fil d'eau de sortie).

Le volume utile minimum du débourbeur est défini par Vdeb = 100 x TN 
avec Vdeb = Volume utile débourbeur en litre et 
 TN = Taille Nominale en l/s

Le volume utile du séparateur peut être défini selon l'équation Vsep = 90 x TN
avec Vsep = Volume utile séparateur en litre et 
TN = Taille Nominale en l/s 

Compositions

Débourbeur : Ce compartiment, situé en amont de la chambre de séparation est destiné à piéger les matières lourdes (boues).

Séparateur : Le compartiment séparateur ou chambre de séparation permet aux hydrocarbures libres de remonter en surface. Il sert ainsi de stockage aux hydrocarbures récupérés.

Le by-pass : Un séparateur d'hydrocarbures avec by-pass permet d'absorber des débits très importants en cas d'orage, environ 5 fois son débit nominal. Un ajutage permet de ne traiter que le débit nominal escompté.

L'obturateur automatique : Un dispositif d'obturation automatique équipe chaque appareil de la gamme afin d'éviter tout rejet vers le milieu naturel. Son principe de fonctionnement repose également sur la différence de densité entre l'eau (densité 1) et les liquides légers (densité 0,85). Ainsi le flotteur de l'obturateur automatique flotte dans l'eau mais coule dans les hydrocarbures. Lorsque la couche d’hydrocarbures est suffisamment importante, la sortie du séparateur est obturée.

La cellule lamellaire coalescente : Un système de coalescence est utilisé afin d’améliorer le rendement épuratoire de l'appareil. Ce procédé permet d’obtenir un niveau de rejet inférieur à 5 mg/l. L'effluent transite du bas vers le haut, favorisant la flottaison des hydrocarbures libres de densité 0,85. Les particules d'hydrocarbures en suspension dans l'eau se collent au verso des lamelles et forment un film d'hydrocarbures qui migre de bas en haut.